Editorial n°1

Posté par foterritoriauxregioncentre le 10 avril 2008

La représentativité syndicale 

 ou 

Une attaque pure et dure de votre liberté de choix. 

   

« Les syndicats ne servent à rien et ils ne représentent qu’une partie infime des salariés… ».

Tel est le discours que l’on entend régulièrement chez certains salariés comme chez certains politiques. Et depuis peu, une nouvelle idée est venue se greffer à ce discours ambiant: celle de diminuer les nombres de syndicats.

Pourquoi puisqu’on ne sert à rien? En quoi notre nombre et notre diversité dérangent-ils?

Et comment?

En utilisant tout bêtement l’idée de la représentativité, à savoir, utiliser les résultats des élections professionnelles pour éliminer certaines organisations syndicales afin de limiter leur nombre à deux.

Sous prétexte de paix sociale, « les partenaires sociaux » comme M.Bertrand se plaît à nous appeler, doivent être réduits à une organisation qui dira oui et à une autre qui dira non. Une organisation « réformiste » paraît-il et une organisation de contestation. On stigmatisera évidemment l’organisation qui dira non en la traitant d’archaïque et on applaudira l’autre qui dira Amen à toutes les réformes proposées par le gouvernement.

Quant aux autres et notamment Force Ouvrière? Disparue, anéantie, interdite de tout droit d’expression.

Telle est la vision démocratique du gouvernement actuel.

C’est un peu comme si, après les élections présidentielles, tous les partis politiques n’ayant pas atteint 10% devaient disparaître. Adieu Bovet, Besancenot, Laguillet, Devilliers, Dupont Aignant, etc. aux élections de 2012, nous n’aurions alors le choix qu’entre deux partis politiques.

Belle vision démocratique!

Et que dire aux électeurs? Votez pour le parti socialiste ou l’U.M.P?

En gros, rentrez dans le rang ou taisez-vous!

C’est proprement intolérable! Et je refuse de rentrer dans ce jeu là et de marcher au pas.

Nous réclamons le droit à la différence et à l’avantage que nous prônons: celui de dire ce que nous voulons sans aucune contrainte politique et de pouvoir dire oui quand cela nous paraît acceptable pour les salariés et de dire non quand cela ne l’est pas.

On nous demande de choisir entre fromage et dessert?

Moi, je dis que les deux me plaisent et que parfois, aucun des deux ne me fait envie. C’est ma liberté de choix, mon libre arbitre.

Je refuse de faire un choix syndical bipolaire et manichéen.

Pour le bien être de notre démocratie, il faut pouvoir choisir de se syndiquer ou pas et de choisir l’organisation syndicale qui correspond le mieux à nos attentes.

Moi, je ne me retrouve dans aucune des deux qui doivent rester, ni chez la C.G.T et ni chez la C.F.D.T, mais je n’ai rien contre elles et tout comme F.O, elles se doivent d’exister pour défendre les travailleurs.

Aux prochaines élections professionnelles de novembre 2008, pour que la pluralité syndicale et que la démocratie perdure, votez Force Ouvrière. 

Publié dans 6/ L'édito de David | Pas de Commentaire »

Le bureau régional

Posté par foterritoriauxregioncentre le 5 avril 2008

Une équipe jeune pour une vision du syndicalisme rafraîchie.

buro

Le 3 Avril 2008 se tenait à Saint-Avertin le Congrès du syndicat Force Ouvrière de la Région Centre.

A l’occasion de ce congrès, le bureau régional a été renouvelé par vote des secrétaires généraux pour un mandat de 3 ans.

Les nouveaux secrétaires régionaux sont donc : Christophe Léveillé, au premier plan, à gauche, pour la branche Services Publics et Pascal Marchand, pour la branche Services de Santé.

Les secrétaires adjoints sont: Hervé Millet, branche public, aussi référent formation et Pascal Brion pour la branche santé.

Les trésoriers sont: Laurent Grégoire pour la branche public et Kathy Pineau pour la branche santé.

Les membres actifs sont Pierre Demoule, Dominique Thomas pour les territoriaux et Alain Sinivassin, Delphine Voisin pour la santé.

Par ailleurs, d’autres personnes sont venues se greffées à cet ensemble : Jean Luc Gabillard, conseiller spécial branche public ainsi que Pascal Sert et David Galopin, tous deux référents communication et syndicalisation.

L’objectif de ce nouveau bureau est à la fois simple et ambitieux : faire de Force Ouvrière un syndicat fort et attractif afin que tout à chacun (syndiqué ou non) puisse s’y reconnaître et comprendre nos finalités.

Et pour y parvenir, ils feront leur possible soyez-en certain !

Notamment, en développant la formation ainsi que la communication au sein de la région.

Nouvelles personnes, nouvelles méthodes, bref que du neuf pour vous satisfaire.

N’hésitez donc plus à leur faire parvenir vos remarques et vos idées, ils ne demandent que ça.

Le véritable syndicalisme ne peut fonctionner sans la contribution de chacun.

Publié dans 1/ Accueil | Pas de Commentaire »

1...5758596061
 

Club Med |
Belgica |
ANIMNATURE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Home
| ECOLOBLOG
| LES ENFANTS: L'AVENIR